Antoine et Patricia
Genève
Consultant en Management
Huitième participation
Engagés n° 27 - Groupe A
Véhicules
Chevrolet Malibu Convertible / 1964
Produite dès 1964, la toute première Chevrolet Malibu est la version la plus luxueuse de la série des Chevelle. Dès son lancement, la Malibu bénéficiait d'une gamme complète de styles variés et de carrosseries bien différentes : une Berline à quatre portes et toit rigide, un vaste Break familial, un Coupé Sport à deux portes, et surtout un superbe "Convertible" (Cabriolet) agrémenté d'un intérieur plus somptueux que ceux des autres modèles de la gamme : tableau de bord "grand large", volant de luxe, moquettes profondes, et surtout une sellerie entièrement en skaï, le comble du "Chic Américain" en 1964 !

Moteur longitudinal avant, bloc fonte, 8 cylindres en V à 90° refroidis par eau, arbre à cames central, 16 soupapes, carburateur Rochester, 5 litres, 203 ch. à 4 600 tours.
Boîte de vitesse mécanique à 4 rapports et propulsion avec pont arrière rigide maintenu par des ressorts semi-elliptiques et à l'avant : roues à suspensions indépendantes avec ressorts hélicoïdaux.
4 freins à tambours diamètre 241 mm et roues 14".

Vitesse maximale : 155 km/h pour un poids de 1600 kg.

La Chevrolet Malibu, est le parfait exemple des belles "Américaines" du début des années 60 : carrosserie rutilante, calandre flatteuse, chromes à profusion, et pour couronner le tout : un intérieur "total look en skaï" ...
Une auto rare dans cet état en Europe !



Auto suppléante :
Facel Vega Facel ll / 1962
En 1952, Jean Daninos, frère ainé de l'écrivain Pierre Daninos, créateur de la Société FACEL met en chantier le prototype d'un luxueux Coupé Sportif 2+2 à hautes performances. Aucun moteur français ne pouvant convenir, il se tourna vers Chrysler pour la fourniture de puissants et modernes moteur V8. Un prototype fut testé dès octobre 1952 et après 2 ans d'essais, il fut décidé de le mettre en production en 1954 sous le nom de VEGA.
Le nom de cette étoile la plus brillante de la Constellation de la Lyre, fut rapidement accolé à la marque FACEL pour devenir FACEL VEGA.

En 1960, une première évolution du Coupé VEGA est proposée : la HK500, avant que soit présenté en octobre 1961, au Salon de l'Automobile de Paris, le Coupé FACEL ll qui reçut un accueil très enthousiaste, les observateurs ne manquant pas de la comparer aux créations des meilleurs stylistes italiens. L'élégance de la voiture est en grande partie due à son pavillon surbaissé qui lui confère une silhouette basse et racée. Le Coupé FACEL ll fut considéré, par la presse internationale de l'époque, comme la plus belle voiture française d'après-guerre et, surtout, comme le Coupé à quatre places le plus rapide du monde !

Moteur Chrysler longitudinal avant, 8 cylindres en V à 90° atmosphérique, bloc fonte avec arbre à cames central, 16 soupapes, 2 carburateurs quadruple corps, 6,3 litres et 390 ch. à 5 400 tours/mn.
Boîte de vitesses mécanique Pont à Mousson à 4 rapports ou automatique Chrysler à 3 rapports, transmission aux roues arrières. Direction et freinage assistés.
Suspensions à roues indépendantes triangulées à l'avant avec ressorts et amortisseurs télescopiques + pont arrière rigide avec ressorts à lames semi-elliptiques et amortisseurs télescopiques. 4 freins à disque Dunlop avec commande assistée par Servo-frein + Roues 15'' à fils.
Vitesse maximale : 240 km/h pour 1655 kg.

Ce Coupé FACEL ll est non seulement une voiture exceptionnelle pour son état de restauration, mais surtout grâce à sa toute première Propriétaire, la célèbre actrice Hollywoodienne des années 50/60, Debbie Reynolds, qui fut l'héroïne de "Chantons sous la pluie" aux côtés de Gene Kelly.
Cette FACEL ll, de couleur blanche lors de sa livraison en 1962 à Debbie Reynolds par le Concessionnaire Californien (voir la plaque minéralogique), fut repeinte en bleu marine métallisé dans les années 80 ...




Auto suppléante :
Alpine A110 New Edition / 2018
40 ans, presque jour pour jour, après l'arrêt par Alpine, en 1977 de la production à Dieppe de la mythique Berlinette A110, et 6 ans après l'annonce de la création de l'A110 "New Edition", les tous premiers exemplaires, sur les 1955 qui seront produits, sont en cours de présentation à la presse...

Coupé 2 places avec structure monocoque en aluminium.
Moteur transversal en aluminium en position centrale-arrière, 4 cylindres en ligne 16 soupapes, injection directe avec turbocompresseur, 1,8 litre et 252 ch. à 6000 tours.
Boîte séquentielle à 7 rapports, propulsion, 4 roues indépendantes, 4 freins à disque ventilés avec étriers 4 pistons, jantes 18".
Vitesse maximale : 250 km/h pour seulement 1178 kg.

Cette Berlinette A110 II représente un tel enjeu d'image pour Renault, que le constructeur aura pris son temps pour commercialiser son nouveau bijou : une année pleine entre sa présentation au Salon de Genève 2017 et les premières livraisons au printemps 2018 !



Auto suppléante :
Jaguar Type E Roadster Série I 3,8 l. / 1963
La Série I, la seule "vraie Type E" aux yeux de tous les puristes de la marque. Il s’agit de la toute première version produit dès 1961 dans l’usine légendaire de Coventry. Moteur longitudinal avant, bloc fonte et culasse alu. 6 cylindres en ligne, double ACT, 3 carburateurs double corps SU, 3,8 litres 265 ch. à 6000 tours, boîte 4 manuelle, propulsion, suspensions à 4 roues indépendantes et 4 freins à disque Dunlop.
Vitesse maximale : 240 km/h et un poids de 1275 kg.

Le "Coup de Tonnerre" du Salon de Genève 1961, n’est-ce pas la beauté absolue en matière automobile ?